AGOA: Une chance pour les PME et PMI gabonaises de conquérir les USA

Posté le 24 Août 2015
Commentaire (s) inactif

AGOA GABON

Libreville abrite depuis le lundi 24 août 2015, la 14e édition de l’African Growth and Opportunity Act (Agoa). Edition prévue s’étendre jusqu’au 27 du même mois. Près de 2000 participants et 39 pays concernés par cette initiative sont attendus dans la capitale gabonaise.

Au programme de cette rencontre, des expositions des produits candidats au départ vers les USA, des rencontres à huis-clos, des conférences publiques, des rencontres privées (B to B) et des visites de terrain.

A l’issue de ce forum, le Gabon rêve d’allonger sa liste des produits à vendre sur le marché américain. Actuellement, le pays exporte vers les USA essentiellement le pétrole et ses dérivés. Il compte envoyer au pays de l’Oncle Sam son bois et ses dérivés, ses produits artisanaux comme la célèbre pierre de Mbigou ou la Régab, bière locale très appréciée, mais également des produits agricoles.

Actuellement, ce sont les pays anglophones qui profitent pleinement de l’AGOA. Quelques pays d’Afrique de l’Ouest également. L’Afrique francophone reste à la traine.

Pour rappel, cette initiative a été lancée, il y a 15 ans, par l’ancien président américain Bill Clinton. Elle a pour objectif de soutenir les économies des pays africains, qui suivent les niches de l’économie libérale, en leur facilitant l’accès au marché américain. Barack Obama a signé le renouvellement de cette loi jusqu’en 2025, afin de donner davantage plus d’opportunités aux pays africains. Une belle occasion pour les entrepreneurs gabonais qui permettra à leurs PME et PMI de s’affirmer sur la scène mondiale.

Imony Kombile Giowou

A propos de l'auteur