Dossier fêtes tournantes : Idées 2000 à l’index.

Posté le 08 Mai 2015
Commentaire (s) inactif

Idées 2000

L’enquête relative à la gestion des fonds alloués au déroulement des fêtes tournantes n’a jusqu’à ce jour donné aucune suite aux soupçons portés sur plusieurs entreprises locales. La société Idées 2000 qui avait été épinglée par le rapport d’audit dans le dossier fêtes tournantes dans la province de la Nyanga récuse les accusations qui portées contre elle par l’Etat.

Non livraison du mobilier destiné à la résidence présidentielle de la Nyanga, soupçons de double facturation, détournement de mobiliers. Autant de griefs faits à la société de réalisation du mobilier Idée 2000. Toutes choses que les responsables de l’entreprise récusent, mettant à l’index la responsabilité des membres en charge de la coordination des fêtes tournantes, les entreprises chargées de la construction du palais du président de la République dans la Nyanga. Du côté de l’Etat, l’entreprise devra rembourser les sommes dues. Du côté de l’entreprise, on parle d’une plainte déposée au tribunal commercial de Libreville, en même temps, on parle d’une négociation ouverte entre les parties. L’Etat a certainement opté pour un mauvais arrangement, en lieu et place d’un bon procès. En réponse à notre rédaction, les responsables n’ont pas souhaité que l’affaire s’ébruite, au risque de nuire à l’arrangement en cours, sans dire sur quoi portait cet arrangement. Sur les griefs, l’entreprise se défend en disant que le mobilier destiné à la résidence de la Nyanga n’a jamais fait l’objet d’une double facturation, ce mobilier a simplement été livré à la résidence du Moyen Ogooué, parce que la première n’avait pas été achevée à temps au moment des fêtes. Des indiscrétions proches de l’entreprise affirment que le nouveau mobilier avait été revendu à des clients particuliers et que suite à la pression de l’Etat, l’entreprise aurait acheté du mobilier au magasin Centre affaires pour le revendre à l’Etat. Il en est de même des 40 matelas destinés à l’armée, ainsi que d’autres meubles. Les mêmes indiscrétions rapportent que le mobilier servant lors des fêtes officielles, est bien la propriété de l’Etat, ce mobilier est gardé par l’entreprise, curieusement, elle aurait  revendu ce mobilier à l’Etat avec la complicité de certains fonctionnaires du ministère de l’intérieur. Pour les responsables d’Idée 2000, le mobilier de l’Etat est stocké sur place, même si certains meubles sont abimés, les responsables du ministère de l’intérieur peuvent le récupérer.

Rappelons que l’idée des fêtes tournantes initiées par le défunt Omar bongo Ondimba visait à promouvoir le développement équilibré et harmonieux de l’ensemble du pays par la réalisation d’infrastructures socio-économiques et des équipements collectifs. Il a été alloué à cet effet, 50 milliards à la province  l’Estuaire et 25 milliards aux autres provinces en vue de la réalisation des projets choisis.

Le palais de Tchibanga n’ayant jamais été achevé, les responsables ont demandé d’aménager la  résidence de Mboumbou Miyakou en lieu et place du palais. Ce que la société a entrepris et fait dans les délais.

La directrice généraled’Idées 2000, avait décidé de rembourser 600 millions de francs CFA perçus pour livrer les meubles commandés dans le cadre des fêtes tournantes de la Nyanga, ceci pour faire taire les accusations portées contre son entreprise.

 

 

Aria Starck

 

A propos de l'auteur