Encourager la préservation des forêts d’Afrique et du Bassin du Congo singulièrement

Posté le 22 Juil 2015
Commentaire (s) inactif

Les officiels avec au centre la Présidente de la cour constitutionnelle, Marie Madeleine Mborantso et Monseigneur Basile Mvé Engone, archevêque de Libreville

Dans le cadre de la préparation de la conférence des parties (COP-21) sur les changements climatiques qui se tiendra à Paris en décembre 2015, le Réseau des organisations de la société civile sur l’économie verte en Afrique Centrale (ROSCEVAC) boucle ce mercredi 22 juillet à Libreville, son Forum régional de 48 heures organisé à l’intention de la Société civile et des parlementaires panafricains. Des travaux qui visent à l’adoption d’une position commune devant être portée par les Etats du continent, lors de du rendez-vous de la capitale française.

Débattre des enjeux de la COP 21 et de l’implication de la société civile; s’informer sur les conséquences socio-économiques des changements climatiques en Afrique Centrale et discuter des activités y relatives, portant notamment sur le renforcement des capacités, les mécanismes de financements, le transfert de technologies pour parvenir à une lutte efficace contre les changements climatiques, sont entre autre objectifs que se fixent les organisateurs de cette rencontre. Ce forum a donc plusieurs enjeux : politique, écologique et socio-économique.

Sur le plan environnemental par exemple, le forum se veut examiner les mécanismes de gouvernance sectorielle à mettre en place pour concilier développement économique et protection de l’environnement, en vue d’un développement durable dans l’espace de la  Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC). Une bataille qui prend en compte les aspects de lutte contre la sécheresse et ses conséquences sur l’agriculture et l’élevage, la pêche et l’assèchement du Lac Tchad.

Photo de famille des participants

Photo de famille des participants

Les intervenants travaillent autour de cinq (5) principales thématiques, à savoir : Déclaration de la Société civile et feuille de route COP 21; Climat et Recherche-Développement; Climat et financement; Climat et pauvreté ; et Climat-Développement et Croissance économique.

Ces assises de deux jours, placées sous le thème central « Climat-Développement-Croissance, économie et pauvreté» voient la participation d’une dizaine de pays et d’institutions en charge du climat.

Aria Starck

A propos de l'auteur