Football : Des obsèques nationales pour Moïse Brou Apanga

Le Gabonais Moïse Brou Apanga lors de la CAN 2012.

Le stade de Nzeng Ayong prêtera son cadre aux obsèques officielles en l’honneur de l’ancien sociétaire du FC 105, saison 2016-2017, et international gabonais, Moïse Brou Apanga, d’origine ivoirienne, victime d’une mort subite le mercredi 26 avril dernier, en pleine séance d’entraînement au stade Idriss Ngari. La dépouille de l’ancienne Panthère sera transférée de la maison funèbre, Casepga, au stade de Nzeng Ayong, le vendredi 12 avril 2017, avant son acheminement  le lendemain vers sa ville natale, Abidjan.

Outre le dépôt des gerbes de fleurs et autres hommages des officiels, Brou Apanga devrait être décoré à titre posthume pour services rendus à la nation gabonaise, depuis son intégration en équipe nationale.

A l’occasion de ces obsèques, une rencontre de football aura lieu sur la pelouse du stade de Nzeng Ayong entre les anciens coéquipiers de l’ancien international gabonais. Ce programme devait être affiné en début de semaine, au terme de la concertation prévue entre le Ministre de la Jeunesse et des Sports, Nicole Assélé, et les membres de la famille de Moïse Brou Apanga.

Les grandes lignes desdites obsèques ont été définies à l’issue de la rencontre tripartite tenue le mercredi 3 mai écoulé, entre le ministre Nicole Assélé, la Fédération gabonaise de football, Fégafoot, représentée par son Secrétaire général, Jean-Félix Mba Nzé, et l’Association nationale des footballeurs professionnels du Gabon, ANFPG, conduite par son Secrétaire général, Paul Ulrich Kessany.

Toujours dans le cadre de la préparation des obsèques de cette ancienne gloire nationale du footbal, l’ANFPG  a été reçue le 02 mai dernier par le président de la Fégafoot, Pierre Alain Mounguengui. Point inscrit à l’ordre du jour de la rencontre, solliciter du président fédéral l’organisation des obsèques à la hauteur du footballeur de talent qu’a été Moïse Brou Apanga.

Paul Késsany et les siens souhaitent donc qu’il soit organisé une cérémonie de recueillement digne des missions que le natif d’Abidjan a accomplies en faveur de  notre pays. Ainsi un dernier hommage sera rendu à l’ancienne Panthère. Et, que son corps soit accompagné par une importante délégation, au cas où l’Etat gabonais accepterait qu’il soit acheminé vers la Côte d’Ivoire.

« On n’est venu s’assurer que notre frère sera enterré dignement puisqu’il a servi le pays, qu’il ait droit à des obsèques nationales », a déclaré le Secrétaire général de  l’ANFPG, laissant le choix aux autorités compétentes de décider du lieu de l’inhumation de l’ancienne gloire.

 

Elang-Mane

 

A propos de l'auteur