La Poste S.A plongée dans l’impasse

Posté le 25 Oct 2016
Par :
Commentaire (s) inactif
Michael Adandé , PDG de la poste SA

Michael Adandé , PDG de la poste SA

Michaél Adandé PDG de la poste SA

Michaél Adandé PDG de la poste SA

Décidément, les problèmes de la Poste S.A sont loin d’être terminés. Les agents de la Poste S.A, en sit-in devant le ministère de tutelle, ont menacé de rentrer en grève dès le lundi 24 octobre dernier. Ils réclament le paiement de deux mois d’arriérés de salaires. A cela, il convient d’ajouter la non-satisfaction de plusieurs revendications exprimées par le personnel depuis la crise qui a secoué la société.

Le personnel revendique, entre autres, la clarification de la situation de la Poste S.A, notamment la publication de son plan de redressement, le paiement du 13ème mois de l’exercice 2015, le remboursement des taxes sur les impayés de crédit depuis octobre 2015, le paiement des salaires des mois de septembre et octobre 2016 avant le 25 octobre courant, la subvention de l’État, la représentation du personnel au conseil d’administration de la Post Bank et de la Poste S.A, la reprise des activités des produits suspendus (Transfert, Caisse d’épargne et Quinzaine), la réhabilitation des techniciennes de surface d’EMS, la fixation de la date de paiement mensuel des salaires et le paiement à échéance du 13ème mois 2016.

Alors que les postiers du Gabon réclament deux mois de salaires impayés, les avoirs des épargnants sont toujours introuvables. Michaël Adandé, Administrateur provisoire de la Post Bank a été sommé d’élucider la gestion de ladite société. En effet, dans une lettre datée du 19 octobre 2016, le Directeur Général du Budget et des Comptes Publics, Jean Fidèle Otandault, lui aurait demandé des éclaircissements sur la grille salariale et les effectifs de la Post Bank. Une chose assez surprenante pour cet expert-comptable rompu aux questions des salaires des fonctionnaires gabonais.

L’inattendu contrôle de Jean Fidèle Otandault sonne donc comme un véritable coup de massue pour le Président Directeur Général de la Poste S.A qui fait l’objet, depuis plusieurs jours, d’une diffusion de tracts dans les réseaux sociaux et dans lesquels ont peut lire  » Postiers, postières, nous disons trop c’est trop!!! Adandé, vieux croulant, PDG MOUTOUKI, tu as montré tes limites. Tu ne peux pas redresser la Poste ».

Alors que sa nomination aux fonctions de Président Directeur Général de la Poste S.A, intervenue le 16 octobre 2015, en remplacement d’Alfred Mabika Mouyama, avait été jugée salutaire, le nouveau PDG est sans doute sur le point de se faire la valise, lui qui envisageait sérieusement le redressement de la Poste SA plongée dans l’impasse. Affaire à suivre !

Shekina O.

publié le 25 Octobre 2016

A propos de l'auteur