La réhabilitation de l’hôpital psychiatrique de Melen, préalable à la reprise du travail.

Posté le 20 Juil 2015
Commentaire (s) inactif
Entrée de l'hôpital psychiatrique de Melen à Libreville

Entrée de l’hôpital psychiatrique de Melen à Libreville

L’antenne locale du Syndicat national des personnels de santé, Synaps, à l’origine d’un arrêt d’activités depuis 18 mois déjà au centre de santé mentale de Melen, à Libreville, se dit prête à renouer avec la blouse blanche si la promesse de réhabilitation de cette unité de soins était effective. Des travaux qui peinent à démarrer, en dépit de l’annonce par le gouvernement du déblocage d’une enveloppe de 580 millions de francs CFA.

Présentement, certains patients internés à l’hôpital psychiatrique de Melen manquent cruellement de médicaments et dorment pour d’autres à même le sol, faute de lits en quantité suffisante.  A cela  s’ajoute le sempiternel problème de manque de laboratoire, nécessaire au diagnostic des différents cas présentés. Mieux encore, la structure hospitalière ne dispose  pas d’ambulance médicalisée.

Autre écueil à la reprise du travail, la gestion opaque du budget de l’établissement, entre autre caractérisée par la répartition à la tête du client des primes  de service et d’astriente.

Imony Kombile Giowou

.

 

 

A propos de l'auteur