Les commerçants du marché de Mont Bouët en supplétifs des pouvoirs publics

Posté le 11 Juin 2016
Commentaire (s) inactif
marché

L’un des bâtiments victimes de flammes, en cours de réhabilitation

Face à l’incapacité des autorités municipales en charge de la gestion des marchés à mettre la main à la pâte dans le cadre de la remise en service du marché Mont Bouët, les commerçants victimes de l’incendie qui a récemment ravagé une partie de cet espace commercial, ont décidé de procéder  eux-mêmes à la  réhabilitation de leurs points de vente.

Après avoir été donc sevrés d’activités commerciales, deux semaines durant, en raison de l’inaction des autorités municipales, de nombreux commerçants, las de cette situation préjudiciable à l’équilibre de leur vie sociale, se sont comme retrouvés dans la contrainte de se substituer aux pouvoirs publics.

Observant un mutisme total, l’Hôtel de ville se refuse curieusement à tout commentaire. Devant ce mépris teinté de laxisme, les commerçants victimes du sinistre ont décidé de se saigner aux quatre veines, au nom de la survie de leur principale activité: << Nous n’avons pas de choix. Nous nous sommes organisés pour reconstruire nos box et nos magasins que l’incendie a détruits. Si nous ne le faisons pas, nous ne pourrons pas nous en sortir >>,  a déclaré  un commerçant  à notre arrivée sur le site en pleine reconstruction.

Pour l’instant, les commerçants se réjouissent de la sortie de terre de nombreux box, qui leur permettront de pouvoir maintenir leur indépendance économique.

Aria Starck

 Article publié le 11 Juin 2016                                                                    

Copyright@echosdunord.com

A propos de l'auteur