Les femmes, proies faciles d’un mystérieux gorille, dans le sud du Gabon

Posté le 23 Mai 2015
Commentaire (s) inactif

13ku

L’HISTOIRE ressemble, à s’y méprendre, à la scène configurée dans le célèbre film de King Kong d’Ernest B. Schoedsack, qui a connu un franc succès à travers le monde. Un gorille sème la terreur dans une partie de la ville de Tchibanga, le chef-lieu de la province de la Nyanga (sud du Gabon).

Selon des témoignages concordants, le singe géant sévirait à la Carrière, un quartier périphérique de Tchibanga. La mystérieuse bête a déjà attaqué plus de trois personnes. D’après nos informations, le gros primate a grièvement blessé une femme au niveau du bras.

Le plus étrange est que l’animal s’attaque plus aux couples. Lorsqu’il voit une femme accompagnée de son mari, il s’attaque d’abord à ce dernier avant de se mettre ensuite à caresser la compagne de sa victime au niveau des parties intimes.

Les femmes n’échappent au viol planifié par la mystérieuse bête qu’en suppliant celle-ci. Dernièrement, a-t-on appris, un couple se rendait en brousse.  Soudain, le gorille a surgi et attaqué le mari. Après l’avoir affaibli, l’animal s’est tourné vers la femme, qu’il happée et tenté de violer.

Pour échapper au viol, la paysanne a sollicité la clémence de l’animal.  « Ne me fais pas ça, je t’en prie. Ne vois pas ma nudité », aurait supplié la victime. Après les paroles lénifiantes de cette dernière, le gorille a renoncé à toucher ses parties intimes , a expliqué une autorité de Tchibanga, précisant que l’animal a ensuite couvert son visage à l’aide de l’herbe, comme s’il était couvert de honte.

 ESPRIT MALEFIQUE. Le scénario s’est répété ces derniers temps au quartier la Carrière, sur la route de Doubinda. L’apparition de la bête a provoqué une véritable psychose à travers Tchibanga. La semaine dernière, la bête a été aperçue déracinant des bananiers aux portes de la ville, au poste de contrôle du centre de documentation et de l’immigration.

Devant les dégâts causés déjà par le mystérieux gorille, les autorités judiciaires ont convoqué une réunion avec les notables de la ville. A l’issue de cette rencontre, un maître spirituel a été mis à contribution pour éclairer la lanterne des uns et des autres. Lors de sa séance de voyance, la sommité spirituelle a révélé qu’il s’agit d’un esprit maléfique en quête d’une compagne.

D’après le maître spirituel, le gorille ne disparaîtra que lorsqu’il aura envoyé ad patres une femme, qui deviendra sa compagne. De mémoire d’homme, un fait de ce genre ne s’était jamais produit dans la ville de Tchibanga et dans tout le Gabon.

Jonas Moulenda

 

A propos de l'auteur