Les usages du droit en Afrique au cœur du 2e symposium juridique de Libreville.

Posté le 27 Nov 2015
Commentaire (s) inactif

usage droit afriqueC’est ce vendredi 27 novembre que les rideaux tombent sur les travaux organisés conjointement, deux jours durant, par la Fondation Raponda Walker et l’Institut français du Gabon, en vue de l’intéressement du grand public aux différentes facettes du droit.

Cette rencontre de la capitale gabonaise mobilise une trentaine de spécialistes du droit, venus d’Afrique et de France notamment, autour de diverses interprétations du droit au moment de son usage.

L’ambassadeur de France au Gabon, qui a pris part à la cérémonie d’ouverture, s’est exprimé ainsi : « Pour que la justice puisse s’exercer sereinement, il est essentiel de comprendre les sociétés dans lesquelles elles ont été produites. Les normes ne sont admises et comprises par l’ensemble d’une société que si elles sont étroitement corrélées à son histoire et ses traditions particulières».

Ce forum se tient au moment où les pays africains, et même européens, sont confrontés à plusieurs maux : terrorisme, guerres, piraterie, constitutions taillée sur mesure pour satisfaire les caprices du prince, etc.

Imony Kombile Giowou

Article publié le 27 Novembre 2015

Copyright@echosdunord.com

A propos de l'auteur