L’OIF met en place un fonds pour l’innovation numérique

Posté le 31 Août 2015
Commentaire (s) inactif

oif

La secrétaire générale de la Francophonie, Michaelle Jean, a procédé le 28 août dernier au lancement du Fonds francophone pour l’innovation numérique, lors d’un grand rassemblement avec la jeunesse gabonaise.

« Le numérique est indispensable, non seulement comme outil de transformation sociale, mais aussi par sa force de mobilisation pour les jeunes et les femmes. Avec ce nouveau fonds, l’OIF pourra ainsi contribuer au renforcement des capacités entrepreneuriales des jeunes professionnels tout en appuyant les politiques publiques des Etats et gouvernements concernés», a déclaré la secrétaire générale.

Avec ce Fonds, l’OIF entend répondre aux besoins des pays en développement en s’appuyant sur la créativité numérique au service de l’innovation socio-économique. Dans le cadre de cette initiative, l’OIF organisera un concours de développement informatique dans cinq pays de l’espace francophone : le Maroc, le Bénin, le Sénégal, Haïti et le Gabon. Sur le thème « Cités francophones durables », des jeunes professionnels du numérique de ces cinq pays seront appelés à créer des applications innovantes dans le domaine du développement durable lors des compétitions sous forme de marathons créatifs d’une durée de 55 heures. Au Gabon, ce concours aura lieu du 5 au 8 novembre 2015.

Les applications à créer doivent, pour cette première édition avoir un lien sur l’environnement, notamment l’habitat écologique, la gestion des déchets et l’agriculture péri urbaine au service de la sécurité alimentaire. Il s’agit pour l’OIF de soutenir l‘économie numérique des pays sélectionnés.

Les lauréats bénéficieront par la suite d’un accompagnement incubateur afin de perfectionner et commercialiser leurs applications. Le Fonds francophone pour l’innovation numérique représente l’aboutissement de plus d’une dizaine d’années d’engagement de l’OIF en matière de soutien à divers projets numériques. Il s’inscrit dans le cadre de la Stratégie de la Francophonie numérique adoptée en 2012 par les Chefs d’Etats et de gouvernements au Sommet de Kinshasa.

L’organisation de ce concours intègre la philosophie de la nouvelle secrétaire générale de l’OIF qui prône une francophonie des solutions.

Imony Kombile Giowou

 

A propos de l'auteur