Mobilisation populaire devant la Primature à l’invitation du Front uni de l’opposition

Posté le 28 Jan 2016
Commentaire (s) inactif
Prmature

La devanture de la Primature engorgée de manifestants

Tordre le cou au déni de démocratie, motivation centrale de cette convocation citoyenne organisée dans la matinée de ce vendredi 29 janvier, en réponse à l’invitation du président du Front uni de l’opposition pour l’alternance, le Pr Pierre André Kombila Kumb. Une convocation suscitée par les propos «démocraticides» du ministre de l’intérieur, Pacôme Moubelet Boubeya, jurant croix de bois, croix de fer que tant qu’il sera à cette fonction, aucun n’opposant ne gagnera d’élection présidentielle.

Outré par de tels propos émanant d’une autorité investie de la charge de l’organisation en amont de tout scrutin politique, le Front de l’opposition qui conditionne la tenue de la présidentielle prévue cette année aux garanties de transparence, a décidé d’aller en guerre contre toute forme de scrutin pipé. Une mobilisation mise à profit par certains acteurs politiques de l opposition pour exiger au Premier ministre «la tête» de Pacôme Moubelet sur un plateau d’argent.

Au nom de la sincérité du vote, les partis politiques membres du Front conditionnent l’organisation de la présidentielle à la mise en route d’une biométrie éprouvée, comme pierre angulaire. Le président du Front, le Pr Pierre André Kombila n’a pas manqué de s’indigner face aux velléités de candidature d’Ali Bongo, dont l’acte d’état civil truffé d’incohérences, le disqualifie sans autre forme de procès  de toute prétention à la fonction suprême.

Paul Davy

Article publié le 28 Janvier 2016

Copyright@echosdunord.com

A propos de l'auteur