Musique : LES « BAKA YIEMBA » au rythme de la culture pygmée et du chant lyrique

Posté le 08 Juil 2016
Par :
Commentaire (s) inactif
Les Baka Yiemba sur scène

Les Baka Yiemba sur scène

Le 30 juin dernier, le chœur lyrique Baka yiemba, a fait sa première sortie scénique sur l’estrade de l’Institut français du Gabon. C’était l’’occasion pour le groupe de faire connaitre son répertoire varié mais également son originalité dans l’interprétation de la musique sacrée, de la comédie musicale française, de l’art baroque et du negro spiritual.
Crée en Juillet 2013, le Baka yeimba, chœur lyrique est composé d’une vingtaine de chanteurs solistes. Cet ensemble vocal a surpris par ses harmonies atypiques, inspirés non seulement du chant lyrique européen mais aussi du terroir gabonais. Lors de cette sortie inédite, le groupe vocal a tenu à rendre un hommage mérité à Ange Bruno Obame Sima, grande voix du chant lyrique gabonais, à travers la pièce « Djune ane mbarle wom » tiré du Psaume 23. L’essence même de la musique gabonaise dans sa forme la plus épurée. 13413546_521666581373972_8281226801682358366_n

Grande émotion à la baisse du rideau sur l’ensemble vocal après un spectacle de plus de 2 heures 30 minutes. Un moment fort intéressant qui a permis aux amoureux du lyrique et de la culture pygmée de communier avec un métissage de style et un voyage vers d’autres lieux à travers un répertoire riche de couleur baroque en passant par la musique classique française, chant orthodoxe russe, sans oublier les rythmes negro spiritual.
Comme l’indique leur patronyme, « Baka » peuple autochtone de l’Afrique central et Yiemba tiré de la langue Omyéné qui signifie chanter, « les pygmées qui chantent » ont pour ambition de développer le chant lyrique gabonais.
Depuis 2014 les Baka Yiemba sont membres du « cœur joie », fédération du chant choral en Afrique.

Aria Starck

article publié le 8 juillet

A propos de l'auteur