Spectre de grève sur le ciel du ministère de la fonction publique

Posté le 22 Sep 2015
Commentaire (s) inactif
DSC_0211

Regis Malembe, président du syndicat des agents de la fonction publique, indiquera ce mercredi 23 septembre, la nécessite ou non d’entrer en grève

Les 3 jours de préavis de grève des agents du ministère de la fonction publique, regroupés au sein du Syndicat national de la fonction publique et de la réforme administrative (SYNAFOPRA), expirent ce mardi 22 septembre. Document dans lequel ils demandent notamment leur intégration au sein dudit comité de pilotage de la prime d’incitation à la performance, PIP, outre le paiement de ladite prime pour le compte du deuxième trimestre 2015. Les agents syndiqués remettent en cause les nouvelles modalités de participation au concours d’entrée à l’Ecole Nationale d’Administration (ENA), principalement pour les candidats internes.

S’agissant la PIP du 2 e trimestre, les syndiqués se montrent indignés par son non-paiement, en évoquant un cas d’injustice sociale en leur encontre : « Le Premier Ministre a annoncé la suppression de cette prime à compter du 3e trimestre 2015. Nous disons d’accord. Mais en ce qui concerne le 2e trimestre, nous avons travaillé durant cette période. Nous avons été évalués, il faut que nous soyons payés, comme beaucoup d’autres l’ont été et sont en train de l’être. Si d’ici mercredi rien n’est fait, ce qui va arriver, arrivera », a déclaré le président du Synafopra, Régis Malembe.

En ce qui concerne les nouvelles conditions de participation au concours d’entrée à l’ENA, les syndiqués les jugent en déphasage avec les dispositions en vigueur. Soulignons que les candidats internes au concours d’entrée à l’ENA se doivent d’être dorénavant titularisé depuis quatre ans. Alors que l’article 15 du décret y relatif n’en requiert que trois ans. Ou encore, l’exigence du diplôme de niveau Bac+4, alors que l’ancien texte exige juste, d’être en hiérarchie A2.

Aria Starck

Article publié le 22 septembre 2015

Copyright@echosdunord.com

 

A propos de l'auteur