FOOT B.-CORRUPTION :Issa Hayatou dans l’œil du cyclone

Issa Hayatou président de la Caf

Finalement, la crise qui ébranle en ce moment la plus haute instance footballistique au monde, en l’occurrence la Fifa, continue de faire des vagues. La dernière sortie de son président, Sepp Blatter, qui a jeté l’éponge cinq jours seulement après sa réélection, continue de suscité du vacarme dans la planète foot, avec son cortège de scandales politico-judiciaires sans précédent.

Des conséquences de cette démission risque d’être fatales pour certaines parties, tandis que d’autres se réjouissent naturellement de voir Sepp Blatter enfin tomber. En effet, si les fédérations européennes ont salué le départ de Blatter, qui n’a de cesse essuyé des critiques de leur part pour sa gestion controversée, les fédérations africaines, alliées inconditionnelles de Blatter, dont leur président de confédération, Issa Hayatou, sont dans le viseur des traqueurs des complices présumés de Blatter.

De lourdes conséquences pourraient donc s’abattre sur Issa Hayatou et son clan jugés sulfureux.

Il est quasi certain que le règne d’Issa Hayatou à tête la Caf et son positionnement au niveau de la Fifa soient fragilisés par la démission fracassante de son allié Blatter.

Il n’est pas à exclure dans les jours à venir que la fédération africaine de foot ball soit secouée par de scandales de corruption, surtout en ce qui concerne l’attribution des Coupes d’Afrique des Nations.

Elang-Mane