mercredi, décembre 6, 2023
spot_img

Latest Posts

L’Union Nationale vent debout contre l’absence de transparence du vote au Gabon

Vue de l’assistance à l’ouverture des travaux
Vue de l’assistance à l’ouverture des travaux

Rechercher une alternative aux élections pipées au profit du PDG au pouvoir, et sanctionnées depuis le retour au pluralisme politique en 1990 par des hold-up électoraux dont se rend coupable, sans vergogne,  le parti démocratique gabonais, a été la trame d’un forum citoyen de 24 heures organisé le samedi 6 juin dernier à Libreville par la formation politique de l’opposition, l’Union Nationale.

La rédaction d’un mémorandum compilant l’ensemble des préoccupations exprimées lors de ces assises aux allures de tribune d’expression libre offerte aux participants, est l’attente principale de cette journée de réflexion qui était axée sur les sous-thèmes : nécessité d’alternance, mécanismes et moyens pour atteindre l’alternance, responsabilité citoyenne dans la quête de l’alternance et préparatifs de la présidentielle de l’année prochaine.

Paulette Missambo  ( en rose) présidente du forum citoyen entourée des membres de son bureau
Paulette Missambo (en rose) présidente du forum citoyen entourée des membres de son bureau

L’identification des freins à l’alternance politique et la recherche de solutions ont focalisé le débat qui a été houleux à des moments. Au nombre des maux, une énième fois identifiés comme freins à la sécurisation du vote, figurent la confusion de genre entre l’Etat et le parti au pouvoir, ce dernier mettant l’appareil d’Etat à son seul avantage lors des scrutins politiques ; le rôle de juge et partie dans lequel se complaint le ministère de l’intérieur, en charge de la gestion administrative du vote ; la non indépendance et l’absence de probité morale des hommes et femmes nommés au niveau des principales institutions en charge de ce processus, dont la cour constitutionnelle et la commission nationale électorale autonome et permanente, Cenap; et le caractère inachevé de la biométrisation du vote : absence de centralisation des données. A côté de ces dysfonctionnements entretenus à dessein par le pouvoir, l’opposition a été pointée du doigt pour son incapacité à désigner des représentants à la probité éprouvée en nombre suffisant dans les plus de 2 mille bureaux de vote dissimulés sur le territoire national. Il faut également ajouter l’incapacité de l’opposition  à taire ses égoïsmes au profit d’une vision nationale qui place le Gabon au déçu des considérations partisanes et individuelles. Le citoyen a lui été reproché de se complaire dans un déni de citoyenneté dans lequel l’a enfermé le PDG, incapable de valablement sécuriser et défendre son vote, en dépit des exceptions souvent enregistrées à Libreville parfois, mais surtout à Port-Gentil, ville traditionnellement frondeuse.

Vue du bureau national de l’Union Nationale
Vue du bureau national de l’Union Nationale

La question de la candidature unique de l’opposition a été expressément évitée, au prétexte qu’il serait trop tôt pour l’évoquer. Un alibi qui n’a pas convaincu l’assemblée, dont certains participants ont laissé transparaître des craintes de balkanisation de l’opposition au nom des intérêts divergents qui pourraient porter, si rien n’ est fait à temps, un sérieux coup à son unité contre le régime Bongo, et partant, à la dispersion de ses énergies lors de la présidentielle de 2016.

Une journée citoyenne qui a vu la participation active du front uni de l’opposition pour l’alternance, un grand ensemble de ce bord politique dont est membre l’Union Nationale.

Nedjma le Monde.

 

 

 

Latest Posts

spot_imgspot_img

Don't Miss

Stay in touch

To be updated with all the latest news, offers and special announcements.