lundi, avril 15, 2024
spot_img
plus

    Stop à la marginalisation et au rejet des albinos

    Dr. Stéphanie Ntsame Ngoua, dermatologue
    Dr. Stéphanie Ntsame Ngoua, dermatologue, en plein opération de sensibilisation des masses

    A l’occasion de la Journée internationale de sensibilisation à l’albinisme, organisée le week end écoulé, l’association gabonaise des droits des albinos a tenu à échanger avec les populations de Libreville.

    La journée  mondiale de sensibilisation à l’albinisme a été célébrée le 13 juin dernier par l’association gabonaise des droits des albinos du côté du quartier  Atong-Abe, dans le 2e arrondissement de Libreville.  Il était question de sensibiliser les participants sur l’albinisme, et brandissant le stop à la stigmatisation et au rejet de cette frange de la population.

    En effet, face aux stéréotypes multiples nourris autour de l’albinisme, la naissance d’un enfant albinos est toujours une difficulté aussi bien pour la famille que pour l’enfant lui même. Pour Rosalie Ngoua, fondatrice de l’association, « même si au Gabon les assassinats d’albinos ne sont plus légion, reste que le regard est toujours un coup de poignard qui les tue. Et ne pas oublier que dans certaines régions, les albinos sont toujours tués à des buts fétichistes » Car, le regard de l’autre est discriminant, il marginalise. Avant d’ajouter : « Ce rejet est plus présent lorsqu’il commence sa scolarité, car l’école ne facilite pas l’intégration de ce noir à la peau blanche. Il est le lieu où la marginalisation se fait plus sentir, raison pour laquelle il est souvent en échec scolaire ».

    Une vue de l'assistance
    Une vue de l’assistance

    Pour le Dr Stéphanie Ntsame Ngoua, dermatologue, «les populations se doivent d’apporter leur aide, il est vrai que nous ne sommes plus tués à la naissance, mais le soleil se charge de nous tuer, du fait de notre absence de mélanine. Nous sommes plus sensibles».

    Il y a un mois, une rencontre avec les instances dirigeantes de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (Cnamgs) a eu lieu. Il était question de voir la prise en charge des soins médicaux des albinos pour favoriser leur mieux vivre.

    Mieux connaître l’albinisme :

    Maladie relativement méconnue, l’albinisme est suscitée par un défaut de production de la mélanine, substance de couleur sombre responsable de la coloration de la peau et des cheveux. Cette substance a aussi un rôle protecteur pour la peau par rapport aux attaques des rayons ultraviolets du soleil. Elle contribue, chez les sujets sains, au développement du système nerveux visuel et de la rétine.

    Le défaut de production de la mélanine, comme chez les albinos, a plusieurs conséquences possibles : dépigmentation partielle ou totale de la peau, des cheveux ou des yeux ; et, déficiences visuelles et difficultés à supporter la lumière. En effet, la lumière peut provoquer des sensations visuelles pénibles, voire douloureuses.

    Le 13 juin a été proclamé « journée internationale de sensibilisation à l’albinisme » à la suite de l’adoption d’une résolution par l’Assemblée générale des Nations unies le 18 décembre 2014. La journée se veut aussi un appel aux dons en faveur de la recherche.

    Imony Kombile Giowou

    Stay in touch

    To be updated with all the latest news, offers and special announcements.