FOOT BALL : Plein feux sur les tares de l’arbitrage au tournoi de la montée en D2

arbitrage

La prestation  arbitrale a laissé un gout amer à l’issue du tournoi de la montée en deuxième division organisé dans la commune d’Oyem, du 16 au 23 juin dernier. Une prestation controversée dans l’ensemble, qui laisse présager des manipulations en sous main.

L’une des grossières tâches  imputables aux arbitres a quasiment dénaturé l’enjeu du match presque ‘’truqué’’ entre Adouma FC de Lambaréné et Koungou FC de l’Ogooué-Ivindo (5-0). Des actes blâmables qui ont contribué à écorner l’image de l’arbitrage gabonais auprès de leurs collègues de la Guinée Equatoriale et du Cameroun voisins, présents à  Oyem, ville frontière, pour assister à ce tournoi.

Pour tenter de gommer cette déconvenue, un trio arbitral du tournoi a été purement et simplement rayé du collège des arbitres, jusqu’à la fin de la compétition. Ce qui n’a fondamentalement rien changé, puisque les couleuvres avaient déjà été avalées par les dirigeants des clubs lésés, outre la fait que l’image de la commission de désignation des arbitres de la fédération gabonaise de football, Fégafoot, reste ternie.

Une déconvenue qui vient donner à Jean Bart Medou, président  de la commission centrale des arbitres, du fil à retordre. D’ailleurs, c’est ici le lieu de s’interroger sur la qualité des nombreux tests d’arbitrage souvent organisés ces derniers temps par la fégafoot ! Comme quoi, l’ascension d’Eric Castane Otogo et de Théophile Vinga, sur le plan continental, n’est autre chose que l’arbre qui cache la forêt.

Elang-Mane