lundi, avril 15, 2024
spot_img
plus

    LUTTE CONTRE LE SIDA : L’IM 28 comme adjuvant au vaccin

    Pr Donatien Mavoungou
    Pr Donatien Mavoungou

    Le Pr Donatien Mavoungou vient de porter haut le flambeau du Gabon à la 258e Conférence internationale sur les rétrovirus et les nouveaux médicaments à Chicago (Etats-Unis).

    La Biotech française Biosantech de France a confirmé son intérêt à ajouter l’Immunorex du Pr Donatien Mavoungou à son médicament pour renforcer son action dans le traitement du VIH Sida. C’est ce que l’on apprend de source proche du cabinet du chercheur gabonais. Une information confirmée par le rapport de synthèse des travaux parvenu à notre rédaction. Selon les rédacteurs de ladite synthèse, « La recherche n’a pas cessé d’avancer pour tenter de mettre sur pied de nouveaux traitements contre le VIH Sida (…) au nombre des avancées du moment, la réponse viendrait de la 258e Conférence internationale sur les rétrovirus et les nouveaux médicaments tenue les 8 et 9 juin dernier à Chicago dans l’Illinois, aux Etats-Unis… ». Avec ces avancées, l’espoir est désormais permis, « les chercheurs de nombreux pays dont le Gabon, représenté à cette rencontre par le Pr Donatien Mavoungou, ont assuré à la Conférence que des progrès importants sont en train d’être faits dans la lutte contre le VIH Sida… ». Les chercheurs affirment avoir infléchi la courbe de la pandémie et « qu’à présent, ils se donnent cinq années pour la briser, sinon elle rebondira encore plus fort ».

    Selon le rapport, c’est le Pr Donatien Mavoungou qui a présidé la session scientifique inaugurale de cette importante rencontre dans l’Illinois, il a saisi cette occasion pour faire une communication sur son invention, l’Immunorex –Dm 28 dans le traitement préventif et curatif du VIH Sida, le paludisme et le virus hémorragique de type Ebola. Ce médicament est un procédé de renforcement du système immunitaire et d’inhibition du VIH.

    Cette conférence a été aussi l’occasion de présenter le candidat au vaccin Tat Oyi anti VIH de la Biotech française Biosantech, en association avec le traitement Immunorex – Dm 28. Une substance immunisante mise au point avec le Centre national de la recherche scientifique (Cnrs).

    La communication du chercheur gabonais, par ailleurs enseignant à l’Université des sciences de la santé (USS), lui a valu des certificats de reconnaissance par le Groupe OMICS International, le journal de virologie et de mycologie auxquels il faut ajouter l’Université du Nebraska, L’Unité militaire de recherche du VIH, l’Académie chinoise des sciences médicales et l’Institut de virologie du Nigéria.

    Cette conférence de Chicago était également marquée par la présence de nombreux investisseurs intéressés par la promotion du vaccin Tat Oyi – Immunorex – Dm 28, un produit qui pourrait être disponible d’ici 2017, comme l’indique le rapport.

    Selon le Pr Donatien Mavoungou, l’implication de l’Immunorex – Dm 28 dans le vaccin atteste que le produit est mature et qu’il peut être commercialisé sur la base de l’autorisation de mise sur le marché à l’échelle mondiale. « Les démarches sont entreprise par Biosantech et la compagnie pharmaceutique canadienne DMB-Medic

    Mais au niveau national, tous ses efforts sont banalisés, à cela s’ajoutent des pratiques peu orthodoxes destinées à discréditer le traitement.

    La prochaine conférence internationale se tiendra du 22 au 27 juillet prochain à Boston, au cours de celle-ci, le Pr Donatien Mavoungou présentera une approche thérapeutique et vaccinale contre le virus Ebola qui présente des similitudes avec le VIH.

    Pierre Durand

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Stay in touch

    To be updated with all the latest news, offers and special announcements.