lundi, avril 15, 2024
spot_img
plus

    LICENCIEMENT : La société civile solidaire du secrétaire général du syndicat de Gabon Télécom

    société s
     »La Dynamique Unitaire » en pointe de la contestation syndicale

    Suite au licenciement de Martin Essono Obounou, secrétaire général du Syndicat national des télécommunications, Synatel, par la direction générale de Gabon Télécom, la coalition des syndicats des secteurs privé et parapublic menace d’entamer une grève d’avertissement pour dénoncer les injustices sociales qui entachent la procédure de licenciement.

    La coalition des syndicats a entamé, depuis lundi dernier, des démarches auprès de l’inspection du travail et de la direction générale de Gabon Télécom afin d’obtenir la reconsidération de la mesure de licenciement du secrétaire général du Synatel : «  Nous sommes écœurés et très touchés par cette mesure de licenciement abusif de notre collègue. Nous avons toujours manifesté vis-à-vis de l’employeur et du gouvernement la volonté de discuter pour trouver des compromis. Malheureusement, une décision de cette nature nous interpelle tous », a regretté le modérateur de la coalition des syndicats.

    La décision de licenciement d’Essono Obounou est perçue par la coalition des syndicats comme un acte d’acharnement à l’encontre de leur collègue. Son témoignage sur les évènements qui ont précédé son licenciement, milite dans ce sens : « Il y a six mois, on me demandait de démissionner. J’ai dit non. Plus tard, on m’a proposé une séparation à l’amiable, sous la supervision de l’inspection du travail(…). Vous comprenez qu’après avoir repoussé toutes ces offres lugubres, il était question qu’on lève l’immunité du leader que je suis. Ce qui ne m’a d’ailleurs pas été notifié, afin que Gabon Télécom me licencie sans difficultés », a confié le désormais ex secrétaire général du Synatel.

    Cette décision controversée de licenciement pourrait porter un coup dur au fonctionnement optimal de Gabon Télécom, dont les agents syndiqués n’excluent pas l’hypothèse d’un frein à l’activité professionnelle. Rappelons que Martin Essono Obounou, leader du Syndicat national des télécommunications et délégué du personnel, a été démis de ses fonctions le 8 septembre dernier.

    Nedjma le Monde

    Article publié le 16 septembre 2015

    Copyright@echosdunord.com

    Stay in touch

    To be updated with all the latest news, offers and special announcements.