SANCTIONS CHAN 2016 : L’association des footballeurs professionnels trouve à redire.

paul kessany ancien joueur pro
Paul Ulrich Kessany (micro) secrétaire général de l’Association nationale des footballeurs professionnels du Gabon, déplorant des vices de procédures

Après les sanctions infligées par le comité exécutif de la Fégafoot à certains joueurs des Panthères A’, au terme du championnat d’Afrique des nations (Chan) ‘’ Rwanda 2016’’, l’Association nationale des footballeurs professionnels du Gabon, ANFPG, est montée au créneau pour dénoncer des vices de procédure.

« Notre démarche vise plutôt à pousser la Fégafoot à respecter le cadre légal, à appliquer les textes en vigueur. C’est pour cette raison que nous avons saisi la Fégafoot par courrier daté du 8 février dernier, afin de motiver les sanctions prises à l’encontre de certains sportifs. Des sanctions que nous estimons prises à la hâte, sous le coup de l’émotion et en dehors du cadre normatif. La preuve, les joueurs qui ont été sanctionnés n’ont jamais été entendus. Pire, la sanction a été prononcée par le comité exécutif de la Fégafoot et non par la commission de discipline qui est la seule instance habilité en la matière » s’est prononcé Paul Ulrich Kessany, secrétaire général de l’Association nationale des footballeurs professionnels du Gabon, ANFPG.

Il faut rappeler que l’ANFPG donne de la voix, à la suite de la décision de radier des équipes nationales du Gabon les joueurs, Edmond Mouélé, Stévy Guevane Nzambe et Abdou Djamilou Atchabao, ce, outre les suspensions qui frappent pour deux ans, dont un an avec sursis, Allen Dorian Nono et Wils Vladimir Aworet Ogoula.

Elang-Mane

Article publié le 18 Février 2016

Copyright@echosdunord.com