lundi, avril 15, 2024
spot_img
plus

    HAND BALL : Break forcé du championnat national semi-professionnel

    hand ball
    La reprise du championnat semi professionnel de hand ball reste suspendue à la régularisation de la situation administrative des clubs

    Le championnat national semi-professionnel de hand ball est soumis à un arrêt brusque, depuis quelques semaines,  alors qu’il s’acheminait vers la fin de sa phase aller, initialement programmée pour le 28 mai dernier.

    Même si l’information n’a pas été officiellement livrée à la presse, cette suspension momentanée fait suite à une circulaire datée du 25 avril et signée de la présidente de la Ligue nationale élite et professionnelle de la discipline, (Lineph), Alida Mouanga, appelant les clubs à se mettre à jour administrativement.

    Morceaux choisis : « Faisant suite à la note circulaire N°38 du 29 avril 2016 et aux articles 6 et 7 du règlement du championnat semi-professionnel et du cahier des charges, nous constatons que certains clubs n’ont toujours pas fait parvenir auprès de la Lineph les contrats de leurs joueurs, encadreurs et secrétaires permanents », peut-on notamment lire.

    Face donc à ce qui s’apparente à un refus des clubs de compléter leurs dossiers administratifs et de corriger les « nombreuses irrégularités » décelées par ailleurs, la Ligue a pris la décision de suspendre le championnat à sa 9ème journée, estimant les manquements déplorés sont lourdes de conséquences.

    Afin de contraindre les retardataires à se mettre au pas, la présidente Alida Mouanga, conditionne la mise à disposition des clubs de la deuxième tranche de la subvention de l’Etat, au respect de cette exigence administrative.

    Une décision diversement appréciée par les responsables de clubs : « Nous, clubs, pensons que la Lineph agit précipitamment sous l’influence de la Fédération, car rien ne justifie vraiment cet arrêt du championnat, à deux journées de la fin de la phase aller » nous a confié sous anonymat, un dirigeant. A notre interlocuteur de conclure : « Nous pensons qu’on aurait pu simplement attendre la fin de la phase aller, pour tout régulariser ».

    Elang-Mane

    Article publié le 03 Juin 2016                                                                    

    Copyright@echosdunord.com

    Stay in touch

    To be updated with all the latest news, offers and special announcements.