lundi, avril 15, 2024
spot_img
plus

    Football : Missile FC au pied du mur sur l’affaire des salaires de ses joueurs

    Missile FC
    Missile FC
    Malgré la fin du National-Foot 1 et le maintien du club en première division, les dirigeants de cette formation militaire n’auront pas encore le sommeil paisible. Au sortir d’une convocation à l’Inspection du travail le lundi 4 juillet dernier, suite à une plainte déposée dans cette administration pour défaut de paiement de salaire par ce club à certains de ses joueurs, depuis la saison écoulée (2014-2015) jusqu’à la saison en cours (2015-2016), ils ont été sommés de payer intégralement les salaires des joueurs.

    Démarche initiée par la dynamique Association Nationale des Footballeurs Professionnels du Gabon (Anfpg), créée par l’ancien international Rémy Ebanéga.
    Selon le responsable juridique de cette Association, « au cours des échanges qui ont eu lieu, on peut noter la volonté des dirigeants de ce club, qui reconnaissent ce qui leur est reproché et ne nient pas les faits qui leur étaient reprochés ».
    Le Secrétaire général de Missile FC aurait donc reconnu devoir effectivement de l’argent à certains de ses joueurs et afin de trouver une solution, il aurait sollicité un ajournement de cette entrevue afin d’en discuter avec son directoire et de déterminer les montants exacts qui sont dus aux différents joueurs.

    Les joueurs lésés apporteront de leur côté leurs différents états des sommes dus afin de confronter avec ceux du club pour avoir une idée exacte sur les montants à payer.
    Une démarche saluée par Rémy Ebanéga qui revient d’ailleurs sur son opportunité. « Si on a pu lancer cette procédure auprès de l’inspection du travail de Libreville, c’est parce que certains joueurs de Missile FC ont pris conscience de leur statut, de leur valeur. Ils ont pris conscience qu’ils ne sont pas à Missile FC pour leurs beaux yeux, encore moins parce que c’est l’équipe de leur village. Mais parce qu’ils ont du talent et c’est ce talent qu’ils revendent en choisissant de signer dans ce club », a-t-il déclaré sur les réseaux sociaux, poursuivant « qu’ils ont compris que le football est leur profession, leur seule source de revenu, leur garantie sociale, que le salaire est leur premier droit et le premier devoir de leur employeur, et non une aide sociale ou un geste de soutien de la part de ces derniers ».
    Occasion pour le président de la l’ANFPG, de lancer encore un appel aux joueurs qui n’ont pas encore compris le bien fondé d’appartenir à une association qui peut mieux défendre leur intérêts. « Au reste des joueurs de première et deuxième divisions, croyez en votre talent, prenez conscience de votre statut, de votre profession et aidez-nous à vous aider », a conclu l’ancien international, Rémy Ebanéga.

    Elang-Mane

    Le 13 juillet 2016

    Stay in touch

    To be updated with all the latest news, offers and special announcements.