Résolution UE/Gabon : Des actions pour booster les sanctions

Posté le 02 Fév 2017
Par :
Commentaire (s) inactif

A moins  qu’il y ait  un report  inopiné,  c’est bien ce 1er février que le parlement européen est appelé à voter une résolution sur la crise de l’Etat de droit au Gabon. Il s’agira pour les eurodéputés d’examiner, en séance plénière, le cas du Gabon en ce qui concerne  les irrégularités et les  violences postélectorales  relevées  dans le rapport de la Commission d’observation de l’Union européenne, lors de  la présidentielle du 27 août 2016. Aussi, des sanctions pourraient  être envisagées à l’endroit des institutions nationales chargées d’organiser les élections. Des personnalités politiques et gouvernementales  qui ont  cautionné les atrocités perpétrées contre le peuple gabonais se verraient également mises devant leur responsabilité. A cet effet, des actions sont menées en amont et de façon simultanée  par les résistants de la diaspora ainsi que la société civile gabonaise. Il s’agit essentiellement de deux actions pour booster la demande de sanctions.

La  première action consiste  à récolter un maximum  de lettres  manuscrites  pour dénoncer le coup d’Etat militaro-électoral de BOA et les répercussions personnelles  que cela implique  dans nos vies.  Ce sont  des lettres de témoignage, entre autres, décès des proches,  divisions des familles, pertes d’emploi, exilés politiques, difficultés financières, engagement dans la résistance… ». Cependant,  il  y a également une autre  option pour  certains  gabonais et gabonaises  qui rencontreraient des difficultés s’agissant du procédé qui  leur a été suggéré.  Le plus simple  sera  de «   communiquer  votre adresse  ci-dessous  pour recevoir  la lettre type, puis d’indiquer   les noms et prénoms, adresse, en-tête  et y apposer votre  signature  manuscrite. Celle-ci sera envoyée à chaque  député européen ».

La seconde action est  une manifestation  des résistants  qui se tiendra  devant  le siège même du parlement européen à Bruxelles.

Les résistants  du Gabon, comme ceux de  la Diaspora, sont donc appelés à  collaborer  pour la réussite de cette action décisive. Ils sont ainsi priés de faire parvenir la lettre manuscrite rédigée ou simplement la lettre type à une seule adresse : pournosmartyrs@gmail.com.

 

 Par Nedjma leMonde

publié le 2 Février 2017

 

 

A propos de l'auteur