Jean Valentin Leyama : « Afrijet corrompt ses salariés pour se faire vacciner »

Jean Valentin Leyama, ancien député (Source Facebook).

Après les administrations civiles et militaires qui usent d’intimidation pour aboutir à la « vaccination obligatoire » contre la Covid-19, le tour revient aux sociétés privées de faire preuve d’une créativité proche de l’immoralité.

Un document émanant visiblement de la direction de la société de transport aérien « Afrijet » suscite l’étonnement, tant il propose des primes aux salariés qui produiraient la preuve de leur vaccination contre la Covid-19.

« Le vaccin étant la seule réelle mesure de prévention à l’heure actuelle, Afrijet souhaite encourager les salariés qui décident de se faire vacciner en offrant une prime de 100 000 FCFA », lit-on de cette note administrative.

Sauf production d’un démenti, la société Afrijet se démarquerait loin du principe de vaccination par consentement éclairé dont le gouvernement faisait récemment la promotion.

Une pratique qui a fait réagir de nombreux Gabonais, dont Jean Valentin Leyama, ancien député :

« Les méthodes de corruption du PDG (Parti Démocratique Gabonais, Ndlr) rentrent maintenant dans les entreprises. Vote contre argent. Vaccination contre argent. On est vraiment tombé très très bas. Consternant ! », s’exclame-t-il sur sa page Facebook.

Publication Facebook de Jean Valentin Leyama du 30 septembre 2021.